Haltevoie

Cliquez sur les icônes de navigation (ci-dessous) pour voir les différentes facettes de la communautée.
 
La GazetteVisitez la ville de Bois du BûcherLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des RéprouvésAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des Réprouvés

Partagez | 
 

 La réalité que cache l'accalmie du front !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Darbois

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: La réalité que cache l'accalmie du front !   Ven 9 Mar - 16:58

La réalité que cache l'accalmie du front !

Plusieurs semaines se sont écoulées depuis la dernière bataille contre les infâmes mort-vivants et depuis lors seules quelques escarmouches ont été à déplorer sur le front. Selon les rumeurs, les réprouvés préparaient une nouvelle offensive de grande ampleur et il aura fallu attendre le retour d'une frégate Oddos au port de Notthimgar pour que la lumière soit faite.

D'ordinaire, les navires en provenant de Menethil rameutaient une petite foule de curieux et des émissaires à la solde des grandes Maison afin que les nouvelles du sud soient rapidement transmises aux hauts-nobles. Ainsi lorsque le galion de la Maison Oddos fut annoncé au port, l'agitation gagna les quais et rapidement une petite troupe d'accueil se tassait où bientôt la passerelle du navire serait posée.
Très rapidement, l'homme se distingua par sa grande taille, sa robe azur et son tabard de la Grande Alliance. Malgré "la bataille de Gilnéas" menée par la 7e Légion à seulement plusieurs lieux, la Grande Alliance n'assurait aucune coordination entre ses opérations militaires et celles des gilnéens de la péninsule de Calire : il était donc peu fréquent de voir un messager de l'Alliance dans le comté de Notthimgar et dans l'ensemble du Duché.



Très rapidement, les curieux sont écartés et alors que les portefaix commencent à exécuter leur travail, la discussion s'installe entre le Maître des Quais, l'émissaire et l'agent Oddos.

Fraîchement débarqué, une discussion de courtoisie s'engagea sur le quai entre le responsable du galion de la Maison Oddos, le navigateur John Darbois, l'émissaire de l'Alliance et le responsable de la sécurité du port Elgarh Hartmood. Puis, l'émissaire fut amené au manoir des Vaucanson où siégeait le Vi-Comte Théopher Vaucanson en l'absence du Comte Arthémir.

Le premier sujet évoqué durant cette réunion fut l'évolution de la situation militaire en Gilnéas et Lordaeron. Le Vi-Comte était impatient d'entendre les rapports sur les attaques de l'Alliance sur l'armée des morts, et fut ravi d'entendre la nouvelle : depuis quelques semaines, les francs tireurs worgens qui se font appelés le Front de Libération de Gilnéas mènent des embuscades sur les routes tenues par les vils réprouvés ! Face à ces perturbations, la racaille mort-vivante mobilisent une partie de son ramassis de soldats normalement stationnés en Calire pour mater l'opposition worgenne !



Agitation autour du Vi-comte durant la lecture du rapport militaire par l'émissaire de l'Alliance.

Immédiatement, le Vi-Comte dépêche un messager en direction de l'Avant poste général pour prévenir au plus tôt le Maréchal Arthémir. Dans quelques jours, l'ensemble du Duché de Calire sera informé de l'offensive worgenne de l'autre côté du Mur de Calire. Dans les tavernes du Comté de Notthimgar, on évoque déjà la possibilité d'une offensive sur Valbrume !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La réalité que cache l'accalmie du front !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme arbre qui cache la forêt (ou l'inverse)
» Qui se cache derrière les pseudos des bateaux ?
» La réalité augmentée pour l'avenir des jeux-vidéo....
» Les jeux à réalité augmenté
» [Blog] La Poésie, une autre réalité est possible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haltevoie :: (Forum HRP) :: Archives-
Sauter vers: