Haltevoie

Cliquez sur les icônes de navigation (ci-dessous) pour voir les différentes facettes de la communautée.
 
La GazetteVisitez la ville de Bois du BûcherLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des RéprouvésAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des RéprouvésLes Cartes des Réprouvés

Partagez | 
 

 Liens de Famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terïs

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Liens de Famille   Mer 6 Juin - 6:15


Terïs mena une escouade dans le sud-Ouest de la Clairière. Des Forces Humaines qui avaient survécu au Fléau y était encore et à présent, les Réprouvés arrivaient...Le Vent souffla dans les branches des pins autrefois si beau et à présent pestiféré. L'Odeur de la viande en putréfaction se fît sentir. Terïs en avait pris l'habitude. Elle regarda ses troupes, dix guerrier en décomposition et un mage avec une robe taché de sang coagulé. De quoi faire peur aux vivants.

Alors que la nuit commençait, ils arrivèrent. Les voix chaude et humaine emplirent l'air. Terïs envoya un éclaireur qui revient quelques minutes plus tard pour faire le bilan :
- Ils sont douze prêt à combattre, trois sont en train de dormir pendant que les autres se repose.
-Bien...

Terïs regarde ses troupes, le moment était venu. Elle cria l'ordre de charger et de l'ombre des bois, une dizaine de Réprouvés armés sautèrent dans le campement. Les Humains surpris n'auront pas eu le temps de se reprendre que trois cadavres étaient couché sur le sol. Terïs commença la joute avec une femme et les lames ricochèrent et se parèrent un moment, puis l'Humaine planta sa lame dans le ventre de Terïs. Elle ne la sentit même pas. Terïs frappa l'Humaine dans le cou avec sa Lame, l'artère sectionné, l'Humaine tomba sur le sol prit de convulsion sinistre.

Elle se retourna et para un coup puissant d'une épée à deux mains. Un instant elle croisa le regard surpris de l'Humain. Ils se ressemblaient...
-Toi !
L’humain cria presque de surprise et de dégout.
-Mon frère...;Terïs se reprit rapidement;...Laisse moi donc te tuer pour la Dame Noire.
-Terïs....C'est moi, ton frère !
-Et alors ? Je ne sers que la Dame et les Réprouvés à présent !

Elle chargea, une foule de sentiment contradictoire l'assaillant. L’Amour, la colère, la culpabilité... Elle frappa avec ses deux lames mais Alberphorm était fort et les intercepta, puis la frappa avec sa botte en plaque dans le ventre. Terïs tituba en arrière et roula sur le sol quand la Lame de son frère fonça sur elle.

Le combat dura ainsi pendant des heures sembla t-il pour les deux. L'un prenant le dessus pendant quelques temps et l'autre le reprenant ensuite. Alberphorm fût blessé aux côtes et au visage tendis que Terïs ne pouvait presque plus frapper avec son bras droit...

-Que le Fléau t'as t'il fait ma Sœur ?
-Rien, seul la Dame noire m'a offert la chance de la servir.
-Tu n'es qu'une esclave ! Réveilles toi à la fin !
-Non...Je suis une Réprouvée !

Terïs chargea, lâchant toute sa rage, son frère ne réussit pas à reprendre le dessus...S'en était finit. Puis il la frappa violemment avec la garde. Elle n'avait pas vue le mouvement, trop absorbé par sa colère...Elle était à terre. Son frère leva son arme pour en finir...Puis la baissa.

- Je te laisse cette fois-ci ma Sœur...Je suis désolé...

Il se retourna et fuit dans les bois. Les Humains avaient perdu...Lui et trois autres avaient réussi à survivre. Terïs resta sur le sol. Une foule de question dans la tête puis une voie résonna dans sa tête :
Il est plus fort que toi, il t'insulte, il a même eu pitié de toi...Vengeance, voila à présent ce que tu dois faire, te venger...

Terïs se releva et regarde les bois. Elle était une Réprouvée, elle ne devait plus avoir pitié, plus avoir de la compassion ou de l'amour. Pour ça, pour devenir plus forte encore, elle devrait trancher le dernier liens qui la maintient avec les vivants.

-Mon frère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terïs

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: Liens de Famille   Mer 6 Juin - 10:03

Terïs était dans les quartiers de la magie dans Fossoyeuse. Elle était assise et lisait un parchemin. Ses pensés était cependant tourné vers quelque chose de différent, vers quelqu'un...La même personne depuis quatre années. Où es-tu mon frère...?
Son envie de le tuer, de couper ce lien n'avait jamais disparue. Elle en rêvait et elle était prête à tout pour ça ! Mais il avait disparu depuis cette nuit...

-Dame...?
Terïs leva les yeux sur un Réprouvé dont la peau était dé séché et le bras sans chair ni peau. Se voix était roque et sèche. Mais elle le reconnu et sourit. Il était l'un de ceux qu'elle avait envoyé trouver son frère.
-Oui Astan ?
- Votre Frère...N'est plus.
Terïs le regarda en penchant la tête. Depuis quelques mois, son état s'était amélioré, la peau reconstitué. La magie qu'elle apprenait lui plaisait vraiment...
-Comment ça...?
-Alberphorm Ombre-Pluie est tombé dans les Maleterres sous une attaque du Fléau.

Terïs le regarda un instant et se releva avec une vitesse surprenante et frappa le Réprouvé qui chancela en arrière. Impossible...C'était à elle de le tuer ! A elle de couper se lien ! Et maintenant...
-Je n'ai pas terminé...

Terïs regarda le Réprouvé au sol et sourit. Depuis quelques temps, elle souriait souvent...Elle s'en voulut pour son geste et aida le Réprouvé à se relever. Il tapa sur ses vêtements pour enlever la poussière et continua se sa voix sèche :

- Le Fléau a gardé le corps et le pire, c'est qu'une Nécropole étrange flotte maintenant dans les Maleterres. Deux jours après, un Chevalier de la Mort est sortie de celle-ci...C'était votre Frère.

Terïs recula sous l'annonce...Son Frère...Un mort-Vivant...Du Fléau ! Non...Bien plus que ça, un de ces Chevalier de la Mort, comme Arthas. Elle réfléchit, elle avait peu de chance face à un Chevalier, puis elle pensa à ses nouveaux maitres. Si, elle avait une chance.
-Merci Astan, tu peux t'en aller.
-Au revoir Terïs.

Puis le Réprouvé repartit d'un pas lent, le dos vouté. Terïs leva les yeux vers le haut, vers le plafond de Fossoyeuse. Puis ce chuchota à elle même :
-Mon Frère...Que de mal me donnes tu...

Elle s'assit de nouveau et reprit sa lecture. Le temps viendra où elle l'affronterait. Où elle se vengerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terïs

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: Liens de Famille   Mer 6 Juin - 10:05

Hrp: En espérant que cette partie vous plaira, j'essaye d'être la plus présente possible dans Bois du Bucher même si on me voit peu en ce moment. N'hésitez pas pour des commentaires ou autre Very Happy Voila, bonne lecture, la suite est en route pour bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucinigra sombre-lueur

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: Liens de Famille   Mer 6 Juin - 15:32

(... et j'ai hâte de la lire, cette saga familiale est passionnante !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terïs

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: Liens de Famille   Ven 8 Juin - 4:19

( Étant à l hosto je vais pouvoir encore écrire et y réfléchir ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terïs

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: Liens de Famille   Ven 8 Juin - 5:01

Toute une année s écoula depuis le messager et une foule de changements aient eu lieux en Azeroth et surtout pour les Réprouvés. Arthas, Le Roi Liche, avait fait son retour dans le monde, la Croisade d'Argent réussit cependant à le envoyer dans le ors mais pour combie, de temps ? Et une vengeance ne pouvait attendre plus longtemps...

C'est ainsi que Terïs se retrouva dans le Norfendre à lutter contre le Fléau. Fossoyeuse avait été attaqué par des traitres Reprouvés et le Seigneur Démon de la Dame Noire. Mais la rébellion fut vite défait, pendant ce temps Terïs et son escouade de vingt Reprouvés armés jusqu'aux dents marchaient sur un glacier de la Désolation. Le vent hurlant dans leur oreille tristement...

Terïs repensa à leur mission, trouver un nécromancien du Fléau qui irait été vue dans les parages avec une trouve de goule. Une mission facile se dit telle. Mais son instinct la mettait en garde....
- Capitaine ! Devant nous !
Le réprouvé qui avait parlé montra une bute de glace plus loin. Elle regarda attentivement et vit... Des corps. Après un echange silencieu, ils se mirent en route vers la bute.

Le nécromancien était là mais en pic et bien mort. Ses goules aussi, du sang noire partout sur le sol à moitié gelé. Des traces de bottes en plaques serpentaient sur le sol.

- Qu'est- c-....

La voix fut noyé dans un gargouillement et Terïs ouvrit de gris yeux en entendant : "Pour l'Alliance !" mais se fut la voix...grave et monocorde.... Elle se retourna et sauta en arrière quand une Lame taché de Runes d'un bleu glaciale voulut la trancher en deux. Les deux adversaires se regardèrent , les yeux emplis de haine, leur traits semblable aussi morbide.
- Comme tu as changé mon Frère...
-Je ne suis plus ton frère monstre !

Ils échangèrent plusieurs frappe puis tournèrent l'un autour de l'autre.
- C'est toi, un Chevalier de la Mort qui me traite de monstre ?
Elle rit, un rire plein de moquerie et d'ironie.
- Par ta faute, je n'aurais pas dût avoir pitié de toi ce jour là mais cette fois je n'en aurais aucune !
AlberphormMoi chargea, Lame e, avant et frappa de toute ses forces, les deux lames de Terïs bloquant la lame à quelques centimètre de son visage, ses lames crispèrent mais elles ne cédèrent pas. Le Checalier sembl utopie pendant un bref instant et continua des coups puissant, de haut en bas, de droite à gauche, étant sa lame comme si elle ne pesait rien.

Autour d'eux les Réprouvés et les Hulains luttaient aussi, des cadavres tombaient sur le sol petit à petit. Lesang chaud crépitant sur la neige froide. Mais rien n'arretait les deux capitaines. Puis Alberpgorm leva sa lame, les runes brillant plus que jamais.

-Mourrons ensemble cette fois-ci ma Sœur !
-Arrêtés fou !

Trop tard, La Lame s'enfonça dans la glace et un craquèlent sourd résonna dans le silence du norfendre...Puis tout céda, les deux capitaines tombèrent dans un gouffre noire de glace éternelle.

Elle se réveilla dans une pâle lueur, de la neuve tombé doucement, son frère n'était plus là, elle releva la tête doucement et se sentit bizarre... Elle passa une main surson visage et le sentit...enfoncé vers l'intérieur. Elle jura, son frère avait fuit comme le lâche qu'il était ! Et à cause de son idee idiote, ils varient failli y passer.... Elle regarda le sang sur le sol de pierre froide, au moins, son frère avait lui aussi été blessé.

Son escouade arriva plus tard, des blessés mais aucun mort, mort pur de bon. Elle répartit avec eux dans leur aant poste et un apothicaire lui fit des ânières de cuirs pour lui tenir son crâne brisé. Cette marque... Elle la garderait, elle lui rappellerait ainsi pourquoi elle était encore ici et son but. Tuer son frère et couper son ultime liens avec l'Alliance et son passé. Elle le haïssait tellement...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Alberphorm regarda le glacier au loin, de tenant le bras droit, un crystal de glace le traversant. Il était triste, bien qu'il ait dit le contraire, il aimait encore sa sœur mais voir quelle monstre elle était devenu...
- Il est tard et la nuit tombera bientôt, rentrons Alberphorm.
- Tu as raison,,,,Je commence à avoir mal de plus.

Son escouade avait perdu beaucoup d'homme aujourd'hui, il ne serait sûrement plus jamais commandant d'une escouade mais tant pis, la guerre.... Il en avait assez, il voulait rentrer à Hurlevent et réfléchir à sa sœur, il l'avait sentit si forte et si sombre...quelque chose n'allait pas rond...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terïs

avatar

Réputation : 0

MessageSujet: Re: Liens de Famille   Sam 23 Juin - 5:45

La Folie est une chose que nombres des vivants et des morts sous-estimes...Elle peut nous prendre alors même que nous disions qu'elle ne nous contrôle pas...Et sans nous en rendre compte, nous devenons ce que nous avions craint autre-fois.

Une année passa encore, Terïs apprenait sans fin, passant ses journées avec ses maitres ou dans les sombres bibliothèques de Fossoyeuse. Elle n'avait pas oublié son frère, sa haine était sans fin et elle ne voulait qu'une chose, le tuer. Elle apprit à manier toutes les armes, elle apprit des sorts et même de l'alchimie. Puis vînt le jour où l'un de ses chercheurs arriva.

A la suite d'une longue conversation,elle apprit que son frère, celui qui fût si bon, qui servît l'Alliance même dans sa mort venait de la trahir. Alors qu'il aidait une garde, on apprit qu'il en avait assassiné plusieurs, plus de la moitié. Qu'à la suite de ça, il avait rejoint une organisation de traitres et qu'il continuait ses crimes.

Pendant un moment, elle s'imagina de nouveau à ses cotés, un moment...Puis elle se rappela de lui, de sa haine. Pourquoi as-tu trahis tes alliés... La question la rongea les jours qui suivirent....Puis un autre arriva et lui apprit que son frère était en route...Pour les Maleterres.

Terïs se dépêcha de dire à ses maitres qu'elle partait pour les Maleterres, puis, elle prit l'une des sombres montures des Réprouvés et partit pour les Maleterres. Pendant deux jours, elle galopa, sa monture morte infatigable. Puis elle arriva dans les Maleterres de l'Est...

Elle installa son camp sur l'une des collines qui surplombait le seul pont qui menait dans les Maleterres...C'est ici qu'il passerait. La nuit commença à tomber. Terïs était assis dans un bosquet et fixait la route. Puis la silhouette se dessina contre la lumière des lunes. Sur une monture encore plus sombre que la sienne, il chevauchait vers elle. Une capuche sur son visage pâle, une épée à deux mains runés de partout, une chaine pendant de sa garde...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liens de Famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liens de Famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Liens importants
» Des liens à ne pas manquer (pour voir de très belles figu!)
» Une famille de 78 habitants !
» grande foto de famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haltevoie :: (Forum RP) :: Nouvelles de Haltevoie :: Auberge-
Sauter vers: